Lycée bilingue de Baham : Dr Inès Laure Kamto offre des bancs et ordinateurs

La cérémonie de remise de don a eu lieu vendredi dernier en présence de toutes les autorités de Baham. Elle répond ainsi la main tendue de la communauté éducative de cet établissement scolaire.

Placé sous le parrainage du préfet des Hauts plateaux, la cérémonie s’est voulu riche en sons et couleurs. Elle commence à 14 heures en raison des cours, la fin de la journée des élèves et leurs encadreurs du lycée de Baham ainsi que les riverains, sans oublier les responsables administratifs, politiques et de tous les secteurs de l’arrondissement. Même dame nature a contribué a rendre cet évènement étincelante, vue la qualité de l’organisation et notamment la réussite de l’événement.
Dr Inès Laure Kamto a fait une dotation de 50 tables bancs, 02 ordinateurs complets de très bonne performance et une imprimante multifonction.

Engagé au côté du chef de l’Etat depuis bien longtemps, la reine mère de la chefferie s’évertue au quotidien non seulement à œuvrer pour le développement du pays à travers son parti le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), dont elle est élite, mais aussi à travers de multiples dons à travers le pays dans la logique de l’idéologie du président de la république. Fort de cela, après un brillant exposé du maitre de cérémonie de quelques œuvres de la reine mère, le représentant du préfet ainsi que les autres invités n’ont pas taris d’éloges à son endroit afin de la remercier pour l’énorme travail qu’elle abat pour la nation malgré les coups bats qui fusent de partout.

C’est aux environs de 13 heures ce vendredi que les autorités administratives avec en tête le deuxième adjoint préfectoral, le sous-préfet de Baham ainsi que les autres responsables administratifs et politiques, se joignent aux élèves qui n’attendaient que la sonnerie de la fin des cours. Devancés il y a quelques temps par les membres de l’association Cœur Uni fondée par la donatrice et quelques invités venus de toute part des quatre coins de la république. Un parterre très représentatif avec qui la bienfaitrice a communié devant les principaux bénéficiaires que sont les élèves et les enseignants de ce lycée qui attendaient bien cet acte salutaire qui viendrait les soulager et donner un coup de pousse pour un début de solution à leurs différents problèmes.

Des dons offert par Dr Ines Laure Kamto

Prenant la parole à cette occasion, la bienfaitrice rappelle que : « c’est depuis bien longtemps que j’ai décidé d’accompagner le président Paul Biya et son gouvernement dans ses projets de grandes réalisations, en apportant ma modeste contribution dans les secteurs aussi variés tels que l’éducation nationale, le mieux vivre social, l’agriculture, l’élevage et la lutte contre la pauvreté ». C’est la raison pour laquelle elle s’est engagée, depuis qu’elle a reçu l’appel au secours et surtout un document explicatif des maux qui minent le lycée. Ce qui l’amené à se rendre sur les lieux avant de se rendre compte de l’état des réalités que vit l’établissement.

Dans son mot de bienvenue, le proviseur du lycée bilingue visiblement ému, vu les situations de soubresaut qu’il a vécu depuis qu’il a tendu la main à Dr Inès Laure Kamto, n’a pas manqué de remercier la donatrice. Aussi, a-t-il rappelé à cette dernière que « comme à toutes les forces vives pouvant nous aider, nous vous avions remis, en dernier lieu, le document dans lequel nous présentions nos besoins, en rapport avec les perspectives futurs de notre lycée, … finalement vous avez été la première à réagir ».

Dans la même lancée, c’était au tour du deuxième adjoint préfectoral qui présidait la cérémonie d’insister sur les actes de bienfaisance de Dr Inès Laure Kamto depuis qu’elle a fait son retour aux sources. Il en appelle aux autres élites de Baham d’emboiter le pas de Dr Inès Laure Kamto pour l’amélioration des conditions de vies aux populations.

A LIRE AUSSI : Dr Inès Kamto menace Pr Maurice Kamto

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *