Massacre de Kumba: union sacrée autour de l’hommage national

Toutes les institutions et souches sociales se sont mises en branle ce week-end, pour pleurer les enfants tués dans une école à Kumba, le samedi 24 octobre 2020.

Drapeau en berne, hommage religieux, port de vêtements noirs ou publication des messages de paix. Presque tous les camerounais vivant sur le triangle national ou ailleurs, ont observé le deuil national, samedi 31 octobre 2020.

Le ton est donné par des institutions gouvernementales, qui se conforment ainsi au décret du chef de l’Etat Paul Biya. Du premier ministère au ministère de l’éducation de base en passant par le ministère en charge de la défense, celui des poste et télécommunications (minpostel), sans oublier celui de l’habitat et du développement urbain, l’ambiance de recueillement a prévalue partout, en ce jour spécial et douloureux.

Tous pour la paix! (c): Twitter. Octobre 2020

« Le cœur meurtri, en prière, j’ai observé ce jour le deuil national pour nos 7 enfants froidement assassinés à Kumba le 24 octobre dernier », dit Célestine Ketcha Courtes, ministre camerounais de l’habitat et du développement urbain. Un comportement naturellement affiché par plusieurs autres chef de département ministériel à l’instar de Minette Libom Li Likeng du minpostel.

A la cour d’honneur de la Brigade du quartier général à Yaoundé, le même 31 octobre, le ministre délégué à la présidence chargé de la défense Joseph Béti Assomo a d’ailleurs présidé la cérémonie de levée des couleurs et de mise en berne du drapeau, en la mémoire de ces sept enfants massacrés à Kumba le 24 octobre 2020.

Hors du pays, la compassion a également été prépondérant. Dans les ambassades du Cameroun au Gabon, en Allemagne, au Brésil, en Espagne par exemple, le drapeau a été mis en berne en la mémoire des enfants tués samedi 24 octobre 2020 à #Kumba. Ceci suite justement au décret du président Paul Biya, ordonnant une journée de deuil national ce samedi 31 octobre de l’année en cours.

Ambassade du Cameroun au Brésil. (c): twitter. Octobre 2020
Ambassade du Cameroun en Espagne. (c): twitter. Octobre 2020

Pour qu’un tel drame ne se reproduise plus jamais au Cameroun, un service inter religieux a également été organisé ce même samedi au palais polyvalent de sport de Yaoundé, la capitale du Cameroun. Imams et hommes d’église ont prié dans leur diversité, pour le repos éternel des décédés lors de l’attaque à Kumba.

Musulmans, orthodoxes, catholiques, protestants et pentecôtistes ont donc demandé à Dieu de procurer la force nécessaire aux familles, pour surmonter l’épreuve actuelle. L’Etre suprême est aussi appelé à pousser le peuple camerounais éprouvés à œuvrer pour la paix au Cameroun.

Prière pour les enfants tués à Kumba. (c): crtvweb. Octobre 2020

Pendant toute la journée, il a été difficile de ne pas rencontrer un(e) citoyen(ne) vêtu(e) de tenue noire. Tout comme, il a été aisé de voir des publications sur l’hommage aux victimes de la tuerie et leurs proches.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *