Massif forestier : les résultats des études de Foder

L’organisation Forêts et développement rural (Foder), vient d’actualiser les données sur la flore mais aussi la faune mammalienne, herpétologique et ornithologique du massif forestier de Tchabal Mbabo, dans la région de l’Adamaoua au Cameroun.

Il a fallu plus d’un an, pour achever le processus d’actualisation des données sur la flore, mais aussi sur la faune mammalienne, herpétologique et ornithologique du massif forestier de Tchabal Mbabo. C’est ce qui découle des récents rapports d’étude faits, par Foder dans cette localité de l’Adamaoua.

On y constate que l’évaluation de la faune, permet de répertorier 337 espèces d’oiseaux de 55 familles et 18 ordres, 26 différents types d’amphibiens issues de 9 familles et 8 genres, 14 espèces de reptiles appartenant à 8 familles et 10 genres.

Gestion durable

La diversité floristique quant à elle, révèle que la biomasse totale du massif forestier de Tchabal Mbabo est « estimé à 171 671,664 tonnes, correspondant à un stock de carbone de 80 685,68 tonnes et une masse de co2 de 295 847,502. » Cet inventaire répertorie également « 118 espèces végétales dont 90 espèces ligneuses et 28 espèces d’herbes répartit en 93 genres et 48 familles botaniques » lit-on en plus.

D’après Forêts et développement rural, cette activité a été menée dans le but de faciliter « des prises de décision efficientes pour la gestion durable des ressources naturelles de ce massif. » Elle rentre dans le cadre du projet d’Appui à la conservation et la gestion participative du massif forestier de Tchabal Mbabo. Projet qui bénéficie de l’appui financier de Critical ecosystem partnership fund (Cepf) et Birdlife International.

Un projet dont les leçons restent attendues.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *