Médecine africaine : complot contre « Ngul be tara » (l’anticovid-19)

Malgré la cabale orchestrée par un réseau obscur contre Dr Marlyse Ndi Peyou, promotrice du médicament anticovid-19 dénommé « Ngul be tara », elle reste déterminée à poursuivre sa mission : celle de sauver des vies.    

« Aux cinglés, aux destructeurs, aux jaloux, aux chercheurs de gloire…J’ai déjà transmis mes connaissances à plusieurs étudiants qui fabriquent le ‘’Ngul be tara’’. Alors attaquez-moi, cela n’y changera rien. » Ces propos de la promotrice du médicament anticovid-19 ‘’Ngul be tara’’ traduisent l’engagement déployé par la camerounaise, pour barrer la voie à long terme, à la maladie à coronavirus 2019.

LIRE AUSSI: Le gouvernement camerounais consulte des experts pour le vaccin AstraZeneca

Selon le Dr. Marlyse Ndi Peyou, puisqu’il s’agit d’elle, aucune agitation, aucune manigance contre son produit, ne l’empêche de continuer à soigner des malades du Covid-19. « Je ne suis dans aucun parti politique, je ne sais pas faire de la politique, je ne sais pas comment être ministre, je n’ai jamais dit à qui que ce soit, que je veux être ministre, car je peux faire de l’impact au laboratoire », rassure-t-elle fermement.

‘’Ngul be tara’’ : un médicament puissant

Pendant que ses détracteurs mènent des campagnes de destruction, les stocks du ‘’Ngul be tara’’ sont disponible à l’hôpital. « Le puissant anticovid-19, continue de prévenir et d’éradiquer la pandémie à travers le monde, explique le Dr. Peyou. Quel que soit le variant, qu’on soit vacciné ou non, “Ngul be tara” ne fait aucune discrimination, il aide tout être humain même les ennemis, qui le consomment en cachette. »

Le médicament “Ngul be tara” est légalement reconnu au Nigéria.

Evoquant justement sa présence au pays du président Muhammadu Buhari, Dr Ndi Peyou Marlyse affirme sans ambages, que le « Ngul be tara a respecté et continue de respecter toute la loi du Nigéria. Ce médicament dispose d’une protection de marque délivrée par l’Etat du Nigéria. » Elle ajoute aussi qu’elle possède un brevet d’invention au Nigéria, qui ne fait l’objet d’aucune contestation.

Méchanceté inutile

« Le réseau de destructeur du ‘’Ngul be tara’’, ayant préalablement cherché des complices au Nigéria, ont tout essayé pour détruire ‘’Ngul be tara’’, sans toutefois vérifier où se trouvait le dossier. » La sauveuse de l’humanité est convaincue que ses ennemis qui s’autoproclament puissants, ne maîtrisent rien du dossier la concernant. Elle les prévient d’ailleurs, qu’ils iront se cacher, lorsqu’ils vont se rendre compte qu’ils perdent leur temps : « continuez à chercher, vous ne savez pas tout et vous aurez honte. »

LIRE AUSSI: La solution naturelle est indispensable pour lutter contre Covid-19

La cabale contre ce génie inventif remonte au mois d’avril 2021 à en croire Marlyse Ndi Peyou, lorsqu’on lui prête l’intention de figurer sur une liste du gouvernement camerounais. Elle est donc acculée par des appels, les sollicitations et chantages qu’elle décide d’ignorer pour se concentrer sur son combat contre la pandémie. Ce que n’apprécie pas ses conspirateurs.

Arnaud Kevin Ngano 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *