Météorologie: le ministre Ngallè Bibèhè préside les travaux de la 5ième session

La 5ième session de la conférence ministérielle africaine sur la météorologie se tient ce mercredi 17 mars 2021, par visioconférence.

L’évolution et le changement climatique, rendent l’Afrique y compris le Cameroun, de plus en plus vulnérable. Pour atténuer le problème, des stratégies sont mis en place. Il s’agit notamment, de la conférence ministérielle africaine sur la météorologie, dont les travaux de la 5ième session sont présidés par le ministre camerounais des transports, Jean Ernest Massena Ngallè Bibèhè, ce 17 mars 2021.

La 5ième session de la Conférence ministérielle africaine sur la météorologie, le 17 mars 2021, par visioconférence. (c):Mintransport

L’idée est d’intensifier la coopération entre les pays africains et évaluer les services météorologiques nationaux dans le but de les rendre plus efficace. Puisqu’ils bénéficient souvent des renforcements des capacités, avec les centres climatologiques régionaux et sous-régionaux.

Plusieurs pays participent à la 5ième session de la Conférence ministérielle africaine sur la météorologie le 17 mars 2021. (c):Mintransports

Ce mécanisme de haut niveau, destiné à favoriser le développement de la météorologie et de ses applications en Afrique, mène des réflexions sur la sécheresse, la désertification, les inondations, les parasites et les cyclones tropicaux qui secouent des Etats sur le continent noir.

Près de 50 pays participent à cette session, qui s’apparente à un partage ou échange d’expériences en matière de météorologie. Ces participants sont issues de tous les secteurs activités.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *