Musique: la même équipe poursuit son mandat

L’assemblée extraordinaire du Conseil camerounais de la musique prévue le mardi 31 mars 2021 à Yaoundé, a été reportée à une date ultérieure.

Seule l’assemblée ordinaire a véritablement eu lieu ce 31 mars 2021, au Laboratoire musical de Bastos, dans la capitale du Cameroun. Pourtant les membres du Conseil camerounais de la musique (CCM) venus très nombreux et des quatre coins du pays pour participer aux travaux, ont prévu de procéder aux assemblées ordinaires et extraordinaires de l’association professionnelle.

Cérémonie d’ouverture des assemblées du Conseil camerounais de la musique, le 31 mars 2021 à Yaoundé. ©: A.K.N.

Un nouveau bureau devait être élu ce jour, et la jeune artiste Lily, manager du label melhouse, lorgnait le poste de présidente de la commission des finances de l’organisation nationale. Tout comme plusieurs autres acteurs du monde musical, parmi les 122 nouvelles inscriptions au sein du CCM.

L’on aura donc pendant toute la journée, discuté des statuts qui ont connus des amendement, avant d’être adoptés tard dans la nuit. Impossible donc pour le bureau sortant, animé par l’esprit de transmission du pouvoir à la jeunesse, de passer le témoin.

Une seule chose à défendre: l’art musical, mars 2021. ©: A.K.N.

Ainsi, le Conseil camerounais de la musique a toujours à sa tête, le président Luc Yatchokeu, acteur culturel de premier plan en Afrique, ayant plusieurs années d’expérience dans le secteur de la culture sur le continent noir, et fondateur du Kolatier, le marché des musiques d’ Afrique au Cameroun. Michel Ndoh Ndoh, son secrétaire général est lui aussi encore en place.

Ce leader de l’association Sandja, est spécialisé dans la promotion culturelle, et réalise un travail de recherche sur l’organologie des instruments de musique traditionnels d’Afrique depuis 2005. Il est secondé dans la tâche de secrétaire général du CCM par le promoteur du FIMBA (Festival international des musiques Bantoues), René Ayina.

Michel Ndoh Ndoh, secrétaire général du Conseil camerounais de la musique, mars 2021. ©: A.K.N.

L’économiste Joseph Ekam Bosso est le trésorier général, et l’expert événementiel Liliane Yongui Massok n’a pas cessé d’occuper le poste de responsable des projets du conseil camerounais de la musique.

La nouvelle date de l’assemblée extraordinaire élective, est vivement et impatiemment attendue désormais par les professionnels de l’industrie de la musique.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *