Open timber portal : outil de transparence des opérations forestières

Depuis sa mise en oeuvre, la pateforme Open timber portal (OTP) apparaît comme étant un puissant outil qui promeut le commerce de produits issus de forêts, exploitées légalement dans le basin du congo.

 

« L’accès aux informations dans le monde forestier n’est pas la chose la plus aisé », s’accorde à dire de nombreux exploitants et experts au Cameroun. Ceci malgré les multiples actions entreprises par le gouvernement contre l’illégalité et la mauvaise gouvernance dans ce secteur. Allusion est ainsi faite à la signature d’un Accord de partenariat volontaire (APV) avec l’Union européenne (UE) en 2011.

C’est pour palier ce problème d’informations dispersées et inaccessibles, que l’Open timber portal (OTP) existe. Cette plateforme indépendante en ligne, permet surtout de centraliser les documents issus de l’administration, les documents rendus publics par les entreprises, et les potentielles non-conformités relevées par les acteurs indépendants.

« A ce jour plus de 400 documents regroupés en 9 catégories faisant référence à plusieurs titres et à plusieurs thématiques de l’exploitation forestière, sont disponibles en ligne sur le site https://opentimberportal.org. Et environ 40% de ces documents ont été directement chargés par les entreprises elle mêmes», informe la plateforme. Dans le bassin du Congo, l’OTP nous fait-on également savoir, « est mis en œuvre en République démocratique du Congo, au Congo, au Cameroun, et est en cours d’implémentation en République centrafricaine ».

Elaboré par World ressources institute (WRI) en partenariat avec diverses organisations, cet instrument a en fait été déployé de septembre 2018 à août 2019 au Cameroun, dans le cadre du projet « Promotion et déploiement du portail open timber (OTP) au Cameroun » financé par l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans le cadre de son programme FAO-UE-Flegt et mis en œuvre par Field legality advisory group (Flag).

Dans sa mise en œuvre, ce projet a permis de rendre la plateforme opérationnelle au Cameroun en associant l’administration forestière et les entreprises dans son déploiement et son exploitation. Au terme de ce contrat, plusieurs cadres du Ministère des forets et de la faune et responsables d’entreprises du secteur forestier au Cameroun, ont de ce fait été sensibilisés et formés à l’utilisation de l’outil.

Ce travail a conduit à l’ouverture d’une vingtaine de comptes dans l’OTP, par les entreprises camerounaises et le chargement de plusieurs documents dans la plateforme.

 

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *