Opération épervier : 13 ans après, quel bilan ?

Lancé depuis 2006, l’opération épervier reste sans suite après les arrestations des personnalités incarcérées.

Perquisition chez Edgar Alain Mebe Ngo’o de 3 milliards de francs CFA, 50 véhicules et près de 450 costumes retrouvés dans son domicile en mars 2019. Ou en est-on avec les restitutions des fonds détournés et des objets perquisitionnés.

En octobre 2012, avec l’entrée en vigueur du tribunal criminel spécial (TCS), les responsables du Trésor annonçaient la restitution d’un montant de 3 milliards de francs CFA détourné. Ces fonds qui faisaient l’objet d’un problème dans le cadre de l’achat foireux de l’avion présidentiel. Depuis lors plus rien. Pour certains, les fonds récupérés sont surement partagé entre des personnalités du gouvernement ayant participé au détournement de ces mêmes deniers publics.

Dans de nombreux pays, à l’exemple de la Chine, après la restitution d’un financement détourné ou perdu, un bilan est fait et le gouvernement présente ou iront ces fonds. « Au Cameroun seul les caisses noir de l’Etat, caisses non existantes reçoivent cet argent. Pourquoi arrêter des individus sans toutefois donner suite aux problèmes qui pèsent sur tous les citoyens. Ils détournent de l’argent qui devrait servir aux populations dans tous les domaines. Mais lorsque cet argent est retrouvé ou restitué, il vole en éclat» dit Jean- Marie G, technicien supérieur de l’élevage. Selon Guy Koto « cet argent restitué doit rentrer dans les caisses de l’Etat. C’est-à-dire le Trésor public ». Ce qui semble ne pas être fait.

Le pays est endetté, les projets manquent de financement, les enseignants réclament leur salaire, les chantiers sont arrêtés. Ces fonds peuvent bien résoudre ces problèmes. Mais le pays reste toujours appauvrit et les détournements poursuivent leur chemin.

A LIRE : Le retard du gouvernement

Joël Godjé Mana, stagiaire

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *