Orange Cameroun : « une initiative malheureuse »

« #150*14*code du point de vente*montant à retirer*code secret du client# », c’est la nouvelle combinaison à taper sur son portable, pour effectuer un retrait d’argent dans son compte orange au Cameroun. Une opération qui est jugée pénible et risquée par de nombreux consommateurs.

« Orange Cameroun, au lieu de mettre en œuvre des pratiques visant à améliorer sa qualité de service, préfère tout faire pour nuire aux consommateurs. Nous ne voyons pas l’opportunité de cette nouvelle démarche ». Tels sont les propos du président de la Ligue camerounaise des consommateurs, Delor Magellan Kamseu Kamgaing. Il désapprouve radicalement ce nouveau mode opératoire qui est risqué.

Risqué dans la mesure où, en rédigeant le code secret du point de vente, le client peut fausser un chiffre et envoyer l’argent dans un autre point de vente. Il pourra récupérer son fric certes, mais les chances sont très réduites.

Consommateurs en difficulté

Faire un retrait sans toutefois toucher le téléphone du call boxeur, rime avec le respect des instructions éditer pour lutter contre la propagation du Covid-19, mais il met en difficulté la plupart des consommateurs en occurrence les personnes âgées. « Ce sont les bêtises, c’est nous qui faisons maintenant le gros du travail. Les callboxeurs font quoi maintenant ? », lâche Johanito, un utilisateur dudit réseau résident à la Total Ngousso. Il poursuit : « s’il continu d’instaurer les trucs comme ça, je vais changer de réseau ».

Selon le président de la LCC, « la ligue Camerounaise des consommateurs a plusieurs retours négatifs de cette initiative malheureuse d’Orange Cameroun. Plusieurs personnes préfèrent l’ancien système, malheureusement, ce réseau de communication tient généralement très peu aux préoccupations des consommateurs et cherche uniquement, à satisfaire ses propres intérêts ». Plusieurs clients sollicitent l’ancien système, car ils trouvent l’actuel « inutile ».

Prudence

Blaise Sonkwet, call-boxeur au carrefour Meec témoigne : « dernièrement, un client a raté mon code parce qu’il était déconcentré. Nous avons essayé d’appeler le numéro où l’argent est allé, mais il ne passait pas. Il est reparti tout furieux. Ce nouveau modèle est une aubaine pour nous les call-boxeurs parce que ça nous permet d’éviter les problèmes de la sorte. Nous ne sommes plus responsables des maladresses des clients. » Tout compte fait, le malheur des uns fait le bonheur des autres. La prudence et la concentration, sont les seuls éléments à solliciter dès lors.

Ajara Fomekong, stagiaire

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *