Pâque : « Apporter soutien, amour et conseil » à Sangmélima

A l’occasion de la célébration de la fête de pâque, Monseigneur Christophe Zoa, évêque du diocèse de Sangmélima dans la région du Sud-Cameroun, invite les fidèles chrétiens à chasser de leur quotidien la gangrène de la diffamation au prix de l’appétit aiguisé du pouvoir et de l’avoir.

« La résurrection nous pousse à sortir de notre égocentrisme, de notre orgueil, de notre suffisance, de tout ce qui est préfabriqué en nous, pour aller à la rencontre de Dieu. » Ainsi parle Mgr Christophe Zoa, évêque de Sangmélima. Devant les chrétiens catholiques venus très nombreux ce dimanche 17 avril 2022 à la cathédrale Saint Joseph du chef-lieu du département du Dja et Lobo, le prélat se veut galvaniseur et prédicateur.

LIRE AUSSI : L’avancé du diocèse de Sangmélima.

En ce jour de pâque, rien ne semble plus reluisant et réjouissant que ce message apaisant et encourageant, religieusement écouté et consommé. Surtout en cette période marquée par des batailles fratricides, des haines et colères de toute nature. Autant de choses qui n’honorent pas la créature de Dieu, relève l’évêque Christophe Zoa.

Le Christ nous libère

Pendant cette messe de circonstance, Son excellence précise que la résurrection qu’on célèbre aujourd’hui,« nous libère et nous pousse à sortir de notre égocentrisme, orgueil et suffisance, pour aller à la rencontre de Dieu. » Ce qui signifie selon lui, s’affranchir de toutes les servitudes, peines et esclavage, élément indispensable pour que l’homme puisse entrer dans la vie nouvelle.

LIRE AUSSI : Un tour à la cathédrale Saint Joseph de Sangmélima.

« Tout ce qui nous retenait captifs et prisonniers est désormais libéré par le Christ, révèle Monseigneur Christophe Zoa. Avec sa lumière pascale, il vient éclairer toute les zones d’ombres que parcourait notre existence. »Et cela doit expliquer la joie qui inonde les cœurs. « Le Christ ressuscité vient combler tous nos manques, fondement de notre espérance chrétienne », dit l’évêque.

Par son message de pâque, le Saint Christophe Zoa réussi à convaincre les fidèles de Sangmélima, que la résurrection a vaincu les forces du mal, et fait régner l’amour, pour le bien-être de l’autre.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *