Plainte : La fondation Ayah trimbale la télévision « Vision 4 » en justice

L’organisation non gouvernementale dit faire l’objet de diffamation, de propagation de fausses nouvelles, de chantage et d’injures.

« La fondation Ayah dont je suis le président, informé le monde qu’elle a saisi le tribunal de première instance de Yaoundé, contre Dr Success Nkongho, Frankline Njume, Ernest Obama, la chaîne de télévision Vision 4, le journal l’Anecdote et la plate-forme Facebook dénommée ma kontri pipo Dem ». Ainsi parle Ayah Ayah Abine, au cours d’une conférence de presse à Yaoundé. Cette rencontre avec la presse à eu lieu dans l’après-midi du mardi 7 janvier 2020, au lendemain de la rédaction de la plainte y relative.

L’organisation reproche aux personnes et structures sus-citées, de vouloir ternir sa réputation et détruire ses responsable en donnant de fausses informations sur ses activités. « Ces individus ont de façons répétitive, véhiculé l’information selon laquelle la fondation Ayah est responsable de l’achat, l’importation, la transposition et la distribution des armes de guerre aux Amba boys », affirme le conférencier Ayah Ayah Abine, président de la fondation.

Ayah Ayah Abine, président de la fondation Ayah vient en aide aux nécessiteux

En croyant à la justice camerounaise, non sans espérer qu’elle traite le dossier de façon indépendante, Ayah Ayah Abine annonce que des plaintes seront également déposées aux Etats-Unis et en Europe dans les heures à venir.

Ainsi la fondation nie les accusations portées contre elle, et exige que des preuves soient présentées par ses accusateurs. Pour cela, elle ne cache pas qu’elle va travailler avec Interpole, la police judiciaire du Cameroun, les représentations diplomatiques, l’administration de Facebook, les gouvernements des Etats unis et du Royaume-Uni.

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *