Politique : La Grande Bretagne désavoue les sécessionnistes

La haute cour de justice de la Queen’s Bench Division en Angleterre a rendu son verdict sur la plainte constitué par l’activiste sécessionniste Makweley Lysongo

Par Guy Etom

Les juges britanniques ont jugé irrecevable la plainte déposée par le sécessionniste Makweley Lysongo en 2017. L’activiste estimait dans celle-ci que le référendum de 1961 qui faisait  du Southern Cameroon et du Cameroun oriental un seul État n’était pas légal.

De fait, ll reprochait par la même occasion à la Grande Bretagne de n’avoir pas protégé le Southern Cameroon comme le stipulait l’accord de tutelle et que cette partie occidentale avait été ralliée à la partie orientale sans un traité dûment signé. Ce qui serait à l’origine de la marginalisation subit depuis lors et qui a entraîné la crise qui secoue  le Nord-ouest et le Sud-ouest du pays depuis octobre 2016.  Makweley Lysongo demandait à la Grande Bretagne de rétablir l’accord de tutelle qui l’unissait aux deux régions anglophones et de poursuivre l’Etat Camerounais en justice pour crime contre l’humanité et atteintes aux droits de l’homme.

La haute cour de justice Britannique a jugé l’allégation du demandeur pas pertinente et les juges de ladite cour ont statué en ces termes :

 L’obstacle insurmontable qui s’oppose aux arguments du quémandeur est que (quelque soit les mérites ou les torts de cette question historique) la cessation de la tutelle était régie par les résolutions et les processus des Nations unies. Les questions ont été approuvées par l’Assemblée générale des Nations unies. Le plébiscite ayant eu lieu, il a été mis fin à la tutelle conformément au plan de l’ONU.

Une défaite juridique additionnée aux défaites physiques qu’essuient les forces de défense séparatistes. Tout un peuple attend avec impatience la fin de ce conflit fratricide qui paralyse tout une partie du pays depuis bientôt 04 ans.

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *