Porte monnaie magique: le lycée bilingue de Kribi en branle

Le jeudi 4 février 2021, le proviseur du lycée bilingue de Kribi, Jean Maurice Noah, a saisi le délégué départemental de l’enseignement secondaire de l’Océan, Marcel Ango, pour une affaire de secte, introduite dans son établissement par des élèves.

L’histoire remonte au vendredi 30 janvier 2021. Ségolène Ambiana, élève en classe de 4ième bilingue, se présente au lycée avec son papa, Gan A Gan à 8 heures et 50 minutes. Le papa, qui est un ancien enseignant vacataire dans cette école, montre aux surveillantes générales numéros 4 et 5, une lettre qui a été adressé à sa fille, l’invitant à adhérer à une secte.

L’auteur de la lettre, Donald Eyenga élève en classe de 3ième Italien, son destinataire Segolène Ambiana et Idriss Ndoum Assaei également cité, ont été convoqués le lundi 1er février 2021, par les surveillantes générales suivant le dossier. Ces détails sont contenus dans la correspondance envoyée au délégué départemental de l’enseignement secondaire de l’Océan.

Le rédacteur de la fameuse lettre n’étant pas venu, les deux autres élèves sont auditionnés par les femmes encadreur, à 9 heures 15 minutes. Deux autres sont cités au cours de l’audition, lit-on dans le rapport du lycée bilingue de Kribi.

A LIRE AUSSI: Le tourisme sexuel est une réalité à Kribi

Gédéon Bikoue Nkou de la 3ième Italien et  Félix Bombe de la Première D 3, sont exposés comme des porteur de cette secte d’aisance financière d’origine béninoise. Informé, le proviseur, Jean Maurice Noah programme un conseil de discipline, qui va finalement se tenir le mardi 2 février 2021, et non le soir de la veille comme souhaité par le proviseur.

Le rapport du lycée bilingue de Kribi, précise aussi que l’inspecteur de police, Collins Asseai, en service au commissariat central de la ville balnéaire et père de Idriss Ndoum Assaei, a pu avoir l’avoue de Gédéon Bikoue Nkou désigné comme fondateur de ce cercle ésotérique au sein de l’établissement scolaire.

Selon lui, l’élève de 3ième Italien a fait des incantations au lycée, dans le but “de servir un esprit béninois dénommé Engogona/Mamong détenteur de nombreux pouvoirs”. Ce membre influent, a donc la charge de recruter ses camarades dans ce groupe, a-t-il avoué, d’après le rapport.

A LIRE AUSSI: Que font les mineures dans la prostitution à Kribi ?

D’ailleurs  Gédéon a bénéficié d’un million de frs CFA, au mois de décembre dernier. Aujourd’hui il fait l’objet des menaces de l’esprit béninois, qui a besoin de sacrifices, apprend on.

Il est précisé dans le document actuellement sur la table du délégué départemental de l’enseignement secondaire, que le pieds droit du soi-disant fondateur de ce groupe malsain, a enflé.

Avant de soumettre ce dossier au commandant de compagnie de Kribi pour plus d’enquête, le proviseur a entre autre procédé à la sensibilisation des élèves et enseignants du lycée bilingue,  non sans mettre en garde tous les apprenants et le personnel contre “cette pratique dangereuse et mortelle”.

Arnaud kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *