Produits de carrières : vers l’harmonisation des prix

Les distributeurs de ce secteur d’activité s’activent à rendre leur métier viable. Ceci à travers leur syndicat nouvellement mis en place.

“L’Etat perd entre 3 et 5 milliards de francs CFA par mois, à cause de la mauvaise gestion des produits de carrières”. Ce constat relevé par le Syndicat national des distributeurs agréés des produits de carrières et assimilés du Cameroun (Syndaprocac), figure parmi les causes de l’organisation du séminaire sur l’harmonisation des prix des produits de carrières, tenu le 26 septembre 2019 à Yaoundé. Le thème : “ ensemble pour les produits de carrières conformes et bénéfiques pour tous”.

“L’harmonisation des prix des produits de carrières, n’est pas du tout facile”.

A terme, cette harmonisation du prix à la tonne des produits de carrières, va relever la profession et entrainer la satisfaction du consommateur, à en croire Jean-Luc Bikoï, président national du Syndaprocac. D’où la présence des représentants de pas moins de quatre ministères, à l’assise du 26 septembre. Le minisère des finances, celui du travail, celui du commerce et le ministère des mines, de l’industrie et du développement technologique, ont été à la table de discussion avec les producteurs, les distributeurs, et des consommateurs.

Il a plus été question d’exposer cette situation qui freine l’activité, et par ricochet, le développement de l’économie du pays. Un désordre qui a longtemps servi certaines personnalités et autorités, au détriment des travailleurs. Le Syndaprocac vient ainsi donner un coup de pied dans une fourmière.

Cette organisation syndicale, initiatrice de la réforme, dit savoir qu’elle devra s’armer de force, de courage et d’intelligence pour réussir, étant donné que les membres risquent de se mettre certains de leurs confrères et le gouvernement sur le dos. Les concertations vont se poursuivre en commission.

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *