Prosper Aimé Essomba : « Nous avons été abordé par la délégation régionale »

Le segment de transport péri-urbain et rural du Cameroun, contribue à sa manière, au bon déroulement de la Coupe d’Afrique des nations à Yaoundé la Capital camerounaise. Les explications de Prosper Aimé Essomba, président du Syndicat national des chauffeurs de transport péri-urbain, urbain, interurbain et rural du Cameroun.

Dans le segment de transport péri-urbain et rural du Cameroun, nous sommes impliqués de près ou de loin. Nous avons été abordé par la délégation régionale du ministère des transports pour le centre. Vous savez que la route est bloquée 4 heures avant le match au carrefour Longkak à Yaoundé. Pourtant il faut que les supporters se rendent au stade. C’est dans ce cadre que nous avons été désigné pour transporter les supporters du rond-point et Bata-Longkak, pour le stade Olembé.

En fait sur cette route-là, il n’y aura que les officiels et les minibus, qui auront la charge de transporter les supporters vers le stade.  Nous nous sommes bien organiser pour ne pas faillir pendant cet évènement. A partir de dimanche 12 heures, les véhicules sont déjà disponibles et tout se passe en ordre, comme dans nos points de chargement. Ceux qui sont appelés à aller au stade, prennent les rangs pour entrer dans les cars.

Ce qui nous arrange, c’est que la route est libre. Entre 120 et 150 véhicules sont ainsi mis à la disposition des supporters pendant toute la CAN. Ce n’est pas gratuit bien sûr, puisque nous n’avons pas reçu de subvention. La somme à débourser varie entre 250 et 300 francs CFA.

Malheureusement dans les autres villes abritant des matches de la CAN, nous n’avons pas été approchés, mais nous espérons que des dispositions ont aussi été prises de ce côté-là. 

Propos recueillis par Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *