Recrudescence des accidents: le mot des transporteurs

La chambre de commerce de Yaoundé a servi de cadre à une réunion de concertation sur la résurgence des accidents de la circulation, dans le secteur des transports publics et des voyageurs routiers des marchandises, jeudi 26 août 2021.  

Ibrahima Ali Youssoufa,  représentant du ministère des transports, les Forces de maintien de l’ordre (FMO), les experts, les syndicalistes, les Organisations non gouvernementales, et les promoteurs des sociétés des transports publics et routiers de marchandises, sont les différents participants à cette rencontre. En ouverture, le mot liminaire de Jean-Claude Paul Noah,  secrétaire général de l’Organisation patronale des syndicats des transporteurs et auxiliaires du Cameroun (Opstac). « Le secteur des transports est sinistré. Cette réunion consiste à apporter des éclaircissements sur la profession de transporteur », laisse entendre le SG.

De multiples prises de parole

Tour à tour, quatre experts prennent la parole. Joseph Digno, expert en transport, statue sur le projet de norme de la sécurité routière. « Les accidents de la circulation sont plus remarqués chez les conducteurs des autobus. De ce faite, il serait judicieux de normalisé le secteur des transports par autobus », explique t-il. Une normalisation dont l’objectif principal est de prendre très au sérieux le recrutement des chauffeurs.

Tous les acteurs du transport terrestre routier interurbain, sont en place à l’assise de Yaoundé. (c): F.N.

L’ophtalmologue docteur Arlette Tamé quant à elle, aborde le thème sensible de l’influence de la santé oculaire. « Dorénavant, nous ferons une descente dans les agences de voyages, question de faire un chronogramme. Celui-ci permettra de donner la bonne qualité visuelle aux chauffeurs, anciens comme nouveaux », affirme-t-elle.

Moise Nouken Baden, informaticien de profession, vient présenter l’application «  AutoMonitor » pour pallier aux accidents de la circulation. Un système disponible sur deux plates formes :

  • Téléphone
  • Ordinateur

Suivre chaque chauffeur

« Nous avons mis l’accent sur l’efficacité. Cette application qui fonctionne d’ailleurs avec Internet va permettre aux responsables des transporteurs, d’avoir le suivi de chaque chauffeur. L’avantage de cette application est qu’elle permet de repérer les faux documents entre autres, les permis de conduire », soutient-il.

Des exposés illustratifs et importants pour plus de conscientisation. Yaoundé, Août 2021. (c): F.N.

Une réunion dont de nombreuses doléances ont été transmises.  Quelques unes d’elles sont :

  1. La nécessité de la présence des médecins lors des examens
  2. La prévention de la sécurité routière
  3. La rémunération des chauffeurs
  4. La nécessité pour l’Etat d’aménager des routes ou de boucher les « nids de poules »

Il ne reste qu’au ministère des transports de faire le tri.

Fadimatou Ndzamndounkye, (Stagiaire)

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *