Régionales-Rdpc: une marmite bouillonnante prêt à exploser à Djoum

Une menace d’agitations profile à l’horizon pour déstabiliser le déroulement de l’élection régionale au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, section Dja et lobo IV, en décembre 2020.

On rumine de colère, des voix s’élèvent pour crier à la mafia contre les acteurs politiques populaires dans l’arrondissement de Djoum. « Djoum est aujourd’hui divisé en camp, et la fracture est bien visible. Les mouvements d’humeurs ne se font pas encore sentir, mais c’est une marmite qui bouillonne dans son fond, et qui peut exploser à tout moment », lance un militant du Rdpc, qui requiert l’anonymat.

Il explique que le Rassemblement démocratique du peuple camerounais, commet trop de fautes visant à favoriser certaines personnes, au détriment des leaders qui sont aimés et adulés par la population. Le cas du président de la section Rdpc de Djoum, Solomon Nti Mefe.

A chaque grande échéance politique dans la localité, cet homme populaire, est mis à l’écart. Et la décision de le faire, est prise à Ebolowa, chef-lieu de la région, à laquelle appartient Djoum. Sa plus récente éviction est liée à sa candidature à l’élection des conseillers régionaux prévu le 6 décembre 2020.

Contacté au téléphone, Solomon Nti Mefe confirme qu’il a bien constitué et « déposé son dossier, qui a été rejeté par la suite par la commission régionale dirigée par le Pr. Jacques Fame Ndongo, à Ebolowa ». Pourtant ses états de service lui ont permis d’être retenu.

Une éviction de plus, qui pousse le président de section Rdpc Dja et lobo IV, à estimer que la ville d’Ebolowa est devenue un enfer pour lui, car chaque fois, c’est toujours là-bas que tout se joue contre lui.

Le Rdpc en liesse à Djoum.

Lors de la dernière élection municipale au Cameroun, Solomon Nti Mefe a conduit  une liste (de 8 conseillers) contre le maire sortant Vincent Foumane Ngane ( qui a mené une liste de 9 conseillers) et Samuel Ebene Ebene ( dans une liste de 8 conseillers). Une fois à Ebolowa, les têtes de liste Samuel Ebene Ebene et Solomon Nti Mefe, ont été écartés pour des raisons inavouées.

Une nouvelle qui a heurté les habitants de Djoum, les militants voulant à tout prix exprimer et marquer leur mécontentement. Face à cela la police et la gendarmerie ont été obligées de rester en alerte pendant au moins deux semaines.

C’est encore Solomon Nti Mefe qui s’est évertué à calmer la population. La même histoire s’est plusieurs fois répétée, puisqu’en 2013, Nti Mefe a vécu la même scène, toujours à Ebolowa.

Autant d’obstacle qui fait croire qu’il y a un acharnement contre le concerné. En fait, sachant que le Rdpc est un parti légaliste et que le Pr. Jacques Fame Ndongo a souvent prôné l’éthique, l’équité et la démocratie, on se demande bien pourquoi l’homme Nti Mefe, qui n’a jamais été convoqué à la commission de discipline du parti, est à chaque fois recalé, sans explications ?

L’homme qui dit être régulièrement traité dans sa circonscription comme un malpropre, est convaincu que c’est la crédibilité du Rdpc qui est ainsi trainée dans la boue. De tels comportements de la formation politique, sont « de nature à décourager de nouvelles adhésions et à créer des ouvertures pour l’implantation des partis politiques de l’opposition dans la localité », affirme le président de section.

Ainsi, cette situation, extrêmement délicate, interpelle urgemment l’instance suprême du parti du flambeau. L’arbitrage du président national du Rdpc est sollicité.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *