Rentrée scolaire: les parents, attendus dans les marchés

Le parfum des fournitures scolaires enveloppe le marché Mokolo  pendant ce mois d’août.

La fièvre  monte. La rentrée scolaire approche à grand pas. Le Cameroun est de plein pied dans les préparatifs. Yaoundé n’est pas en reste. Les matériels didactiques inondent le marché. Les commerçants se pressent pour conquérir les clients. ‹‹ Les parents sont jusque-là retissant alors que nous, nous sommes prêts à les recevoir. La preuve en est que le rendement n’est pas considérable ›› affirme Raoul, un vendeur des sacs à dos.

Alors que du côté des parents,  les yeux sont plutôt rivés sur les banques pour certains et sur les tontines pour d’autres. Rachel Wala, un parent rencontré dans la rue déclare : ‹‹ Je compte sur la tontine et le bénéfice de mes petites activités commerciales, pour apprêter mes enfants car présentement, je n’ai pas encore de l’argent ››. Telles sont des raisons qui ralentissent la bonne rentabilité chez les commerçants.

L’espérance de décrocher la lune

Nonobstant la situation, ces commerçants demeurent actifs dans la vente. C’est le cas de Malla, qui ne cesse d’exposer et de faire appel à chaque passager, ne serait-ce que pour regarder ses articles. ‹‹ J’agis de la sorte, pour que les parents me remarquent et s’intéressent à mes marchandises, explique-t-il. Résultat, cela pousse certains à venir s’imprégner des différents prix et revenir plus tard. Donc c’est une perspective prometteuse ››.

Les vendeurs ont ainsi mis la main à la patte pour le compte de la rentrée scolaire 2021 /2022, c’est à présent au tour des parents d’en faire autant.

Solange Daoussa, Stagiaire

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *