Retrait de la Can 2019 au Cameroun : Un Startuppeur sort du silence et regrette…

Brice Noudja est un jeune startuppeur camerounais connu dans le domaine de l’économie numérique. Notamment avec  son projet de réseaux social Spacekola et Babycare, son application mobile de télé conseils pédiatriques. 

L’Ingénieur de conception en télécommunication avait déjà conçu plusieurs autres applications concernant la Can 2019 au Cameroun. Selon lui, le retrait de cette Can reste un grand coup pour lui et pour ses confrères. 

 

Entretien mené par Olivia Eloumba

 

  • Jeune entrepreneur et Expert en informatique, le retrait de la Can 2019 au Cameroun a eu certainement un effet  dévastateur sur vous. Aviez-vous quelques projets pour la Can 2019 dans le domaine de l’économie numérique ?

   

En tant qu’entrepreneur et informaticien, forcément nous avons pensé à créer des applications.  Comme application évoquée ici par exemple,  nous avons prévu mettre sur pied une application mobile qui permet de retransmettre les matchs en direct depuis son Smartphone, connaitre les scores en live, donner les tendances et même faires des pronostics des matchs. Une autre application concernait le domaine touristique. Faciliter, a tous nos visiteurs, de se rendre à un endroit de loisir et autres de leur choix, selon les critères qu’ils désirent. Pour ne citer que celles-là. Le retrait de la Can chez nous reste un grand coup dont, les effets ne s’arrêteront pas d’ici tôt. Nous étions partis avec un élan assez énorme, rien ne nous garantis qu’en 2021, nous aurons le même engouement. Nous avons beaucoup investis pour ces applications, vous êtes sans ignorez que ce n’est pas le jour-j que l’on développe un travail de telle envergure.

 

  • Vous parlez de grand coup. Certainement chez les startuppeurs. Pouvez-vous insister davantage sur ce que perdent les acteurs de l’économie suite à ce retrait ?

Il n’y a pas de honte à avouer que la Can devrait être une occasion pour nous, pour tout autre entrepreneur Camerounais, de s’exprimer, d’exprimer nos connaissances, de faire connaitre nos cultures et autres, à nos visiteurs. Parce que c’est un évènement ou tous les projecteurs étaient braquées sur nous. La Can, ce n’est pas qu’une histoire d’un ballon rond posé au centre d’une plate-forme verte. Cela va bien plus loin, plus même que ce que l’on imagine. C’est la découverte de la culture, de l’évolution d’un pays, qui est aussi  concernée. Dans notre domaine, les TIC, cela représentait une occasion pour nous de rencontrer, de présenter aux différents acteurs du domaine qui seraient venus, notre fruit, notre émergence en terme de TIC. Le retrait de la Can est comme une épine sous le pied mais, nous allons faire avec. Nos projets sont toujours en cours.

 

  • Parlant de projets en vue pour le moment et qui riment toujours dans ce même élan, où en êtes-vous avec l’entreprise Spacekola ?

L’entreprise est en pleine promotion intense sur un nouveau projet, depuis le mois de Mai dernier. Le projet se nomme ‘BABYCARE’’. Il s’agit d’une plate-forme de télé-conseil pédiatrique, destinée aux parents qui ont des enfants de zéro à 5 ans. Cette plate-forme permet de donner les gestes du premier secours à poser et surtout à éviter aussi, lorsque votre enfant présente des symptômes d’une maladie à domicile. Généralement, lorsqu’un enfant tombe malade à domicile, les parents optent d’abord pour l’automédication, ce qui n’est pas toujours recommandé. Avec cette application, il sera facile pour un parent d’avoir une idée sur quoi souffre l’enfant mais aussi, connaitre ce qu’il peut lui administrer, avant de se rendre aux urgences. L’application permet également d’être en contact avec un médecin directement, 24h/24, grâce à nos médecins que nous mettons à la disposition de nos followers, ainsi que les pharmacies de garde.

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *