Santé : Croisade contre les moustiques

L’Association panafricaine de lutte contre les moustiques (Pamca), prépare la VIeme Conférence Internationale sur les maladies transmises par les moustiques.

Du 23 au 25 septembre 2019, le Hilton hôtel de Yaoundé au Cameroun, va abriter ces assises internationales. Plus de 350 scientifiques, chercheurs, acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux, des institutions de la société civile et du secteur privé de l’Afrique et de la planète, seront de la partie.

Le thème des travaux : « renforcement des systèmes de surveillance pour l’élimination des maladies à transmission vectorielle en Afrique », cache difficilement l’objectif principal de cette conférence. Il est en fait question de fournir une plate-forme aux institutions africaines, pour présenter les dernières recherches sur la lutte anti-vectorielle, débattre sur les récentes innovations, établir des réseaux de collaboration entre chercheurs et renforcer le plaidoyer en faveur de la mobilisation des ressources pour lutter contre ces maladies.

Il faut préciser que l’Association panafricaine de lutte contre les moustiques (Pamca) est une organisation professionnelle africaine, qui réunit des acteurs du domaine de la lutte contre les moustiques et les maladies transmises par les moustiques. C’est un organisme qui contribue au renforcement des capacités des membres, au partage des connaissances et à la collaboration pour des initiatives concertées de lutte anti vectorielle sur le continent noir. Ainsi est-il question de réunir des scientifiques africains et d’autres institutions partenaires, de travailler ensemble et d’adopter des approches communes pour faire face au fardeau des maladies transmises par les moustiques sur tout le continent.

Créée en 2009, lors de la 5e Initiative multilatérale sur le paludisme (MIM) à Nairobi, Pamca a été incorporée au Kenya en 2011 en tant qu’organisation non gouvernementale, au sens de la loi sur la coordination des organisations non gouvernementales (Cap 19) de 1990.

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *