Santé publique : les maladies tropicales négligées ne sont pas une malédiction

Les personnes atteintes des infections comme la lèpre, l’onchocercose, l’ulcère de buruli continuent de faire l’objet de stigmatisation. Ces maladies pourtant curables continuent de sévir dans certains districts au Cameroun.
Les maladies tropicales négligées (Mtn) menacent plus de 1,7 milliard de personnes vivant dans les communautés les plus pauvres et les plus marginalisées. Ces maladies sont à l’origine de la cécité comme le trachome, de nombreuses infirmités et défiguration des victimes comme la lèpre. Les personnes atteintes par ces maladies sont victimes de toutes formes de discriminations et de stigmatisation.
Dans certaines communautés, ces maladies sont considérées comme  une malédiction, ou un « mauvais sort » à l’endroit des victimes. Pourtant, ces infections sont curables, surtout lorsqu’elles ont été dépistées tôt grâce aux actions ciblées comme la distribution en masse des médicaments, les campagnes de détection des traitements actifs des cas de lèpre, de Pian  de l’ulcère de buruli, de l’onchocercose, la filaroise lymphatique, la schistosomiase. Les maladies tropicales sont un groupe de 20 maladies ayant en commun le fait qu’elles affectent les personnes pauvres vivant dans les milieux insalubres.
L’engagement du Cameroun
Au Cameroun 21 districts sur les 189 que compte le pays sont touchés par les Mtn. Le Cameroun figure parmi les nations qui s’acheminent vers l’élimination des certaines maladies tropicales.  C’est le principal objectif que le gouvernement s’est fixé ce 30 janvier 2021 lors de la célébration de la 3ème journée mondiale des maladies négligées. L’Ong Helen Keller comme plusieurs partenaires souhaitent l’accélération de cette éradication des maladies tropicales négligées. C’est ce qui témoigne la mobilisation des responsables de cette Ong lors de la cérémonie de la célébration de la 3ème journée mondiale des maladies tropicales négligées. L’Ong Helen Keller international favorise le développement des programmes préventifs et curatifs dans le domaine de la santé oculaire et la lutte contre la malnutrition au Cameroun. La célébration de la lutte contre les maladies tropicales négligées, l’Ong Helen Keller international est partenaire pays (Cameroun), de la mise en œuvre du Programme ACT TO END NEGLECTED TROPICAL DISEASE (NTDs) WEST.
Ce Programme est financé par l’agence américaine USAID à travers FHI360. La 3ème journée mondiale de lutte contre les maladies tropicales négligées représente un plaidoyer à l’ensemble de la communauté; sanitaire et les décideurs pour redoubler d’efforts dans la lutte contre les maladies tropicales négligées.
Dans le cadre de la lutte contre les maladies tropicales, L’ong Helen Keller international met à la disposition du gouvernement camerounais des fonds pour renforcer la stratégie de lutte contre ces maladies. Depuis 2020, la date du 30 janvier a été retenue journée mondiale des maladies tropicales négligées. Cette année, la commémoration a été placée sous le thème : « Atteindre l’équité en sante pour mettre fin à la négligence des maladies négligées ». La cérémonie de célébration de la 3ème journée mondiale des maladies tropicales négligées s’est déroulé à l’esplanade du Programme national de lutte contre la lèpre, le Pian et l’ulcère de buruli. Louis Richard Ndjock, le secrétaire général du ministère de la Santé publique a présidé cette cérémonie. Pour la même circonstance, les personnes atteintes par la lèpre ont reçu les dons du Cercle des amies du Cameroun (Cerac). La remise des dons du Cerac entrait dans le cadre de la 69ème édition de la journée mondiale de la lèpre.
Prince Nguimbous
Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *