Scène politique: « la mort » de Kamto, bientôt

En expliquant le phénomène de zombification politique, l’anthropologue, Pr. Paul Abouna, annonce la fin du leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun, Maurice Kamto.

 

« Maurice Kamto est le zombi politique de Senfo Tokam des années 90 », affirme l’universitaire Paul Abouna, au cours d’une rencontre avec la presse. Pour l’anthropologue, le juriste et président de parti politique, Maurice Kamto va finir exactement comme l’ancien leader du parlement estudiantin de l’université de Yaoundé, Senfo Tokam.

Le Pr. Abouna relève qu’une petite partie du peuple camerounais est envoûté, comme l’étaient des étudiants entre 1980 et 1990 à Yaoundé. Période pendant laquelle le régime a été sérieusement secoué par les manifestations souvent observées dans les facultés.

D’ailleurs selon lui, Mrc renvoie au prénom Maurice, et chaque fois que ces consonnes sont prononcées, cela renforce et fortifie Maurice Kamto. Aussi décortique-t-il le nom Kamto, qui signifie, si l’on s’en tient à ses propos, la protection de la notabilité (Kam: notable, To: protection).

Il est clair pour le Pr. Paul Abouna que Kamto incarne Tokam sur la scène politique actuelle.

Mais « cette manipulation politique qui relève d’un mysticisme pour lequel de nombreux citoyen ne sont pas vigilent », n’est pas qu’une réalité camerounaise. Le phénomène s’est aussi produit aux Etats unis d’Amérique avec John Fitzgerald Kennedy et Abraham Lincorn, précise Pr. Paul Abouna.

Il conclut en invitant le pouvoir à prendre des mesures, pour que les zombis soient exorcisés.

 

Arnaud Kévin Ngano  

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *