Sécurité : Atanga Nji fustige les agressions contre la police

Face aux violences faites aux forces de sécurité devenues récurrentes au Cameroun, Paul Atanga Nji averti le peuple camerounais ce 10 septembre 2021.

« La loi de la jungle n’a pas sa place au Cameroun». Ceci est un message qu’adresse Paul Atanga Nji, ministre de l’administration territoriale, à tous les citoyens camerounais, qu’elle que soit leur rang social. Il appel le citoyen à « s’adresser à la hiérarchie  de la Police pour se plaindre », face à une mésentente entre lui et l’agent en question.

De plus, l’homme du Nord-Ouest rappelle que l’uniforme que portent les policiers n’est pas n’importe quel vulgaire vêtement: « Je tiens à préciser que la tenue qu’arbore un agent de Police est bel et bien là tenue de l’Etat et non celle de l’individu qui la porte ». Ainsi pour dire qu’il faut à partir de ce jour, respecter les éléments de force de maintien de l’ordre, dans toutes circonstances.

Il met ainsi terme à ces habitudes vilaines de certains camerounais en invoquant les possibilités des peines à subir dans l’article 156 de la loi n°2016/007 du 12 juillet 2016, portant Code pénal, modifiée et complétée par la loi n°2019/020 du 24 décembre 2019 ( à lire dans le communiqué ci-dessus).

De ce fait, un bon entendeur doit s’aligner dès que ce carton jaune de l’arbitre Paul Atanga Nji est brandi. Le rouge n’étant pas loin, il ne tardera pas à être appliqué au hors la loi, dans les jours à venir.

Solange Daoussa, (stagiaire)

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *