Sensibilisation : un avocat international lance La minute du droit

Me Zachée Pouga Tinhaga, avocat de nationalité camerounaise, est inscrit au barreau de New-York. Il entend sensibiliser ses compatriotes, sur les difficultés qu’ils rencontrent hors de leur pays.

La minute du droit (LMD), est une opportunité que la diaspora offre aux camerounais et aux africains, pour faire face aux défis juridiques susceptibles de constituer les goulots d’étranglement dans le processus de réalisations de leurs aspirations. Ce concept dont l’objectif est de sensibiliser les compatriotes vivant hors de leur pays, sera diffusé une fois par mois via WhatsApp, Facebook et Twittter. Les sujets abordés, vont concerner les questions liées notamment à l’accès à l’emploi, au logement, à la justice et sur plusieurs autres problématiques.

La minute du droit bénéficie également d’une Co-présentation de deux jeunes camerounais vivants aux Etats-Unis. « Partant de mon expérience et mes observations, la nécessité de ce programme n’est plus à démontrer. La minute du droit est une opportunité idoine pour que nos questions les plus profondes obtiennent une réponse sérieuse de la bouche de l’autorité la plus crédible, dans le domaine », affirme Marlène Nkembe, présentatrice du programme.

Cette tranche s’adresse à un large public. L’expert de La minute du droit est Zachée Pouga Tinhaga. Il est avocat international, inscrit au barreau de New-York aux Etats –Unis. Il est également inscrit au barreau de l’Ordre des avocats du Cameroun.

Me Zachée  Pouga Tinhaga a été reconnu comme l’un des 40 avocats  de moins de 40 ans en Amérique, par l’Association du barreau américain. Il a été classé comme l’un des meilleurs avocats défenseurs par le bureau national aux Etats-Unis. L’expert de La minute de droit, est copropriétaire de l’un des plus grands cabinets Conseil au monde.

Il est également consultant à la Banque mondiale, au Fond monétaire international (FMI). Me Zachée Pouga Tinhaga est enseignant de droit dans plusieurs universités au monde. « Les immigrés camerounais en général et les Africains sont perdus légalement lorsqu’ils arrivent en Amérique. Etant impossible d’avoir une vie paisible et heureuse dans un Etat de droit sans connaitre ses droits, l’idée est d’aider les populations à répondre aux questions qu’elles se posent », explique Me Zachée Pouga Tinhaga, juriste de 39 ans, spécialisé dans le domaine du droit des affaires et la Fiscalité internationale.

Prince Nguimbous

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *