Trafic : 6 millions de tonnes d’animaux sauvages tués annuellement en Afrique Centrale

Le constat est the Central Africa Bushmeat Action Group(CABAG), réunit ce mois d’août dans la capitale camerounaise pour débattre des voies et moyens de lutte contre ce fléau.

6 millions de viandes de brousses sont tirés clandestinement des forêts de la sous-région Afrique Centrale. Des chiffres énoncés par the central Africa Bushmeat Action Group(CABAG), qui font froid au dos, le groupe d’action de lutte contre le trafic d’animaux de brousse fait ce constat à la suite de la pénurie qui frappe les pays de la zone.

Une crise de viande brousse alimentée par le commerce illicite des espèces sauvages dans les 06 pays de la zone. A la tête de ce trafic se trouve le Cameroun, le pays pilier et principal poumon économique de la CEMAC, est celui où se trouve brader et vendanger la majeure partie des animaux sauvages.

Un commerce fructueux pour les trafiquants qui s’attaquent à toutes les espèces et de plus en plus celles protégées à l’instar des éléphants, dont la vente clandestine de ses défenses en ivoire constitue une véritable mine d’or pour les braconniers.

Trafic défenses d’ivoire

Une étude récente Du WWF, estime à 20.000 les pertes annuelles d’éléphants, entraînant une baisse d’environ 30% de ce pachyderme dans les forêts de l’Afrique Centrale.

Un exemple parmi de nombreux trafics d’espèces fauniques protégés tels que : les tortues marines, les crocodiles, les pangolins et bien d’autres animaux de brousse. Un trafic qui interpelle l’ensemble des pays membres du Groupe d’Action d’Afrique Centrale pour la préservation Viande de Brousse présent à Yaoundé pour tabler sur les mesures à prendre en vue d’éradiquer ce fléau.

04 jours de travaux, sous la conduite des responsables du Ministère de la Forêt et de la Faune du Cameroun (MINFOF) pour permettre aux pays du CABAG, d’avoir une dynamique commune en matière de préservation d’espèces animales, gage d’une lutte pour un écosystème capable de maintenir idem les forêts de la Sous-région.

Brice Ngolzok

.

 

 

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *