Transport clandestin: le fouet du ministre Ngalle Bibehe

Des compagnies de transport routier interurbain sont depuis mardi 4 mai 2021, interdits d’exercer leur activité dans plusieurs villes des régions du Cameroun.

Dix au total. C’est le nombre d’entreprise de transport des personnes en commun, que le ministre Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe a suspendu d’activité, à travers un communiqué radio-presse signé le 4 mai 2021.

Il s’agit de Planète voyages sarl (Yaoundé, Bertoua), Horizons nouveaux (Yaoundé, Douala), Abong Mbang express (Yaoundé, Messamena), Ocean live voyages (Douala, Kribi), Tchigaba voyages (Foubam, Banyo, Yaoundé), Beko express voyages (Douala, Bafang), Oga Maazi express (Dschang), Camarade express (Dschang, Douala), Feric voyages (Bafoussam, Douala), et Lux voyages (Ngaoundéré, Guider, Maroua, Garoua).

A LIRE AUSSI: Accident de la circulation, la colère du ministère des transports

Le membre du gouvernement en charge du transport au Cameroun, reproche aux concernés par cette décision, de mener « leurs activités en dehors des points de chargement agrées et sans autorisations requises ». Ce qui fait de ces agences de voyage par route des hors la loi.

A LIRE AUSSI: La décision du ministre, au cœur d’une grève annoncée

La décision rentre donc dans le cadre de la lutte contre le transport clandestin. Raison pour laquelle, la suspension de ces compagnies « durera jusqu’à la régularisation de leurs situations administratives respectives ».

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *