Transport : En larme, Finexs voyage regrette l’incident du 22 juillet 2020

A travers un communiqué de presse, la direction générale de l’entreprise de voyage faisant la ligne Douala-Yaoundé, a adressé « ses sincères et vives condoléances les plus attristées » à la famille du gendarme tué à Douala et à l’Etat du Cameroun en général.

«Un évènement tragique et douloureux ». C’est ainsi que le Président directeur général de Finexs voyages qualifie le drame survenu dans la nuit du mercredi 22 juillet 2020, dans son agence de Douala, chef-lieu de la région du Littoral. Cette affaire désastreuse susceptible d’entraîner de graves conséquences, attriste apparemment,  la hiérarchie de l’entreprise de transport, qui pourtant a le vent en poupe depuis quelques temps dans les deux capitales du pays.

Edmond Félix Etoundi, PDG Finexs Voyage. (c) : Facebook, Juillet 2020

Edmond Félix Etoundi,P.D.G., le relève quand il précise dans sa correspondance du 23 juillet 2020, que « la direction générale de Finexs voyages et l’ensemble de son personnel déplore l’incident, en adressant ses sincères et vives condoléances les plus attristés, à l’ensemble de la grande famille des forces de défense et de sécurité de notre beau pays et plus particulièrement au corps de la gendarmerie nationale, ainsi qu’à sa famille biologique, de même qu’à l’ensemble du peuple heurté par le dénouement aux antipodes du respect des droits de l’homme, de cette affaire ».

Armel Liempime, Gendarme-Cameroun.

Le responsable signale dans le document, que sa société « collabore pleinement à l’enquête diligentée par les services compétents de la légion de gendarmerie du Littoral ». Ainsi en tant que structure légaliste, First national express of safety (Finexs voyages) est prêt à assumer ses responsabilités, à la suite des conclusions de l’enquête ouverte, dit-il.

Selon le P.D.G., nombreux sont ses employés qui ont été interpellés à la suite de cette mort. « Tous les agents de Finexs voyages impliqués dans ces échauffourées sont en détention ainsi que le personnel de nuit, présent à l’agence au moment de la survenue de ce drame, jusqu’au chef de Finexs de Douala, déjà à son domicile au moment des faits  », raporte Edmond Félix Etoundi.

Interpellé pour exploitation à la suite de la mort d’un gendarme à Finexs Voyages. (c): Facebook Juillet 2020

Avant toutes ces explications, l’Agence de voyage par cars et autocars, a donné sa version des faits qui se sont produits entre 21 heures et 21 heures 30 minutes mercredi 22 juillet 2020 à Douala-Akwa, lieudit Douche. Il  s’agit bel et bien, des échauffourées entre « deux individus d’une part, et d’autre part les jeunes agents préposés à l’entretien des toilettes », qui réclamaient 100 francs CFA. Les deux individus parmi lesquels le maréchal de logis chef Armel Liempime tué pendant l’altercation, venaient de se mettre à l’aise dans lesdits toilettes.

Affaire à suivre…

Arnaud Kévin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *