Transport: Félix Etoundi, PDG de Finexs voyage n’est plus

Le promoteur de la compagnie de transport interurbain, Finexs voyage, Edmond Félix Etoundi, est décédé dans la nuit du jeudi 18 mars 2021 à Douala, des suites de maladie.

« Félix, où vas tu  ? Beaucoup de courage à Béatrice ton épouse, aux jeunes enfants que tu as abandonnés et à ton personnel ». Les hommages à l’entrepreneur Félix Etoundi, ne cessent de pleuvoir dans les fora et plateformes d’échanges.

En dehors de frères, sœurs, membres de sa famille nucléaire, ses employés et ses amis qui le pleurent, des organisations et institutions sportives où il a souvent apporté son soutien, sont également inconsolables depuis les premières heures du vendredi 19 mars 2021.

Félix Etoundi, Opérateur économique sociable.

Le Président directeur général de l’entreprise First national expess of safety (Finexs), a rendu l’âme dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 mars 2021, à l’hôpital gynéco-obstétrique de Douala, des suites de maladie. Il y a été interné pendant plusieurs jours, à en croire ses proches.

Certaines informations font état de ce qu’il aurait été atteint de la maladie à coronavirus 2019, et était sous assistance respiratoire.

Le PDG de Finexs voyage face à la presse.

Edmond Félix Etoundi dirigeait une compagnie de référence dans le secteur des transports, dont le chiffre d’affaire est évalué à plus de 3 milliards de francs CFA depuis 2017.

En juillet de l’année dernière, cette agence de voyage faisant la ligne Douala-Yaoundé, a été au cœur d’une mauvaise presse, à cause de l’assassinat du maréchal de logis chef, Armel Liempime au sein du terminal de Douala, après une altercation avec deux agents d’entretien de l’agence.

Qui était Edmond Félix Etoundi ?

L’homme d’affaire récemment élu conseiller régional dans la région du Sud, était âgé de 54 ans. C’est en 2003, qu’il lance Finexs voyage avec seulement 3 véhicules, après avoir longtemps fait dans le transport clandestin sur la route Douala-Edéa.

Né à Metet dans la région du Centre au Cameroun, Félix Etoundi  fait ses études au centre universitaire de Douala, où il obtient le Brevet de technicien supérieur (BTS), en gestion des entreprises en 1990. Il va immédiatement plonger dans la vie active.

Félix Etoundi, ouvert au partenariat. (c): Facebook Finexs voyage

En 1991, le jeune et ambitieux camerounais se lance dans le transport clandestin avec sa petite voiture, alors que le pays traversait une période difficile marquée par les villes mortes. 1996, Edmond Félix Etoundi est recruté dans la société pétrolière Mobil Oil en qualité de comptable. On l’affecte dans la ville de Maroua à l’Extrême-Nord du pays, en 1998, mais il n’abandonne pas l’activité de transport clandestin, qu’il mène parallèlement avec la profession de comptable.

A 31 ans, son désir de développer sa passion, le pousse à se rapprocher de François Essame, patron de Buca-voyage à l’époque. Le Pdg de Buca-voyage, aujourd’hui également décédé, va aider le jeune Etoundi à obtenir un auto-bus à crédit auprès de la société CAMI, en déposant juste 10 millions de francs CFA.

Finexs voyage en plein dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. (c): Facebook Finexs voyage

Félix Etoundi revient dans la ville de Yaoundé près de ses autobus en 2002. Il s’entend avec son mentor pour retirer ses autobus de Buca-voyage, et créer la société Finexs.

En 2006, il quitte définitivement la société pétrolière MOBIL OIL et se consacre entièrement à son entreprise. Il va par la suite obtenir un bail de la Magzi et y ériger un gigantesque complexe. Il obtient également par la suite, un financement bancaire de plus de quatre milliards de francs CFA pour parachever définitivement son activité.

Finexs voyage: des bus de qualité, pour la satisfaction des clients. (c): Facebook Finexs voyage

Finexs voyage compte à ce jours une flotte d’une centaine de véhicules neufs, car la sécurité routière est sa priorité comme l’indique son slogan « Security first ». Finexs voyage c’est aussi deux terminaux routiers, les plus beaux du pays qui constituent les édifices les plus attirant des deux villes.

Son agence de Yaoundé située dans la zone industrielle Magzi à Mvan, est un joyau constitué d’un grand hall aéré, salle d’attentes spacieuses, espace de chargement et de débarquement, toilette ultra moderne et gratuites, salle de réunion et de repos des chauffeurs, salon Vip. L’agence de Douala quant-à elle,  à la douche municipale, s’impose comme la plus belle de la capitale économique entièrement couvert sur près de 2.500m2   avec un salon Vip assez particulier par sa disposition en plusieurs salons carrés au revêtement personnalisé, avec un écran téléviseur et autres offrant plus d’intimité aux voyageurs et la possibilité des rdv d’affaires.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *