Transport interurbain : un mois de mobilisation pour la sécurité des voyageurs

L’Organisation non gouvernementale ‘’Green Act’’ a procédé mardi 30 novembre 2021 à Yaoundé la capitale camerounaise, au lancement d’une campagne de sensibilisation et d’éducation sur la sécurité routière et sanitaire.

Le respect des droits de l’homme et la protection de la nature ne peuvent être effectives sans la sécurité. C’est ce qui justifie l’initiative prise par l’organisation ‘’Green act’’ et la Fédération des associations des droits de l’homme, droits civiques, promotion de la nature, vulgarisation des droits des consommateurs, la défense des normes environnementales et sanitaires (Fedecam).

Lancement de la campagne de sensibilisation et éducation des chauffeurs du secteur interurbain de personnes. Yaoundé 30 novembre 2021. ©: A.K.N.

Pendant tout le mois de décembre qui prend son envol, des responsables de ces deux structures, en collaboration avec le ministère du transport, l’Organisation des travailleurs des transports du Cameroun (Ottc), ainsi que l’Institut de formation professionnelle et d’apprentissage Tcheutchoua, vont sensibiliser et éduquer des acteurs du secteur des transports interurbains des personnes sur la sécurité routière et les mesures barrières contre la pandémie du Covid-19.

Zéro accident… zéro Covid-19

« Avec l’arrivée de la Coupe d’Afrique des nations au Cameroun, cette fin d’année risque d’être deux fois plus mouvementée que d’habitude », affirme Romuald Tcheutchoua, président de l’Ottc. Et l’affluence que l’on va observer ces jours sur les routes, peut facilement occasionner des accidents de toutes sortes et servir de passoire à la maladie à coronavirus. Samba René Yésus, coordonnateur national de ‘’Green act’’ le laisse aussi entendre lors du lancement de l’activité.

Ils vont certainement faire face aux résistances…

Cette campagne va essentiellement se dérouler dans une dizaine d’agences de voyage à travers des :

  • Déploiements
  • Causeries éducatives avec les chauffeurs
  • Conseils aux passagers dans les bus
  • Distributions des cache-nez

Le « triangle de la mort » : les axes Bafoussam-Yaoundé, Bafoussam-Douala, Douala-Yaoundé étant la cible principale.

Les personnes chargées de mener les descentes sont préparés à faire face aux résistances sur le terrain.

Arnaud Kevin Ngano

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *