Vers une mutation du contentieux administratif au Cameroun ?

« Problèmes émergents du contentieux administratif au Cameroun», tel est le titre de l’ouvrage que Mathieu Tankeu vient de publier  aux éditions CLÉ.

Dans son ouvrage, l’auteur, évoque et analyse diverses préoccupations latentes apparues dans le contentieux administratif depuis la mise en place effective des tribunaux administratifs. Ces derniers sont qualifiés à juste titre de juridictions administratives de proximité.

Si le contentieux foncier occupe le haut du pavé dans ces questionnements, d’autres aspects, à l’instar de l’inexistence du code de justice administrative ne sont pas du reste. Le livre de 140 pages est subdivisé en deux parties : la première traite du contentieux foncier au Cameroun tandis que la deuxième traite des autres problèmes du contentieux administratif.

Dans la première, le magistrat de quatrième grade analyse l’annulation partielle du titre foncier et le statut juridique de la collectivité coutumière. Il évoque aussi la valeur probante du procès-verbal de constat d’exploitation et d’occupation de la commission consultative et enfin, la nécessite d’informer les titulaires des titres fonciers de l’existence d’une procédure mettant en péril leurs droits.

Tout au long de son analyse, l’auteur fait des propositions pertinentes qui pourraient être prises en compte lors de la très attendue reforme foncière. Le deuxième pan de l’ouvrage aborde tour à tour le statut du juge rapporteur, la défense des intérêts de l’État, et la nécessité de doter la justice administrative d’un code. L’éclairage juridique de l’auteur, loin des terrains pernicieux qui ont tendance à polluer la réflexion, vient  rendre avisé les esprits ignorants.

 

Edith Kowa (Stg)

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *